TESTS

Pro Cycling Manager 2015

Que l’on soit fan ou non, on a tous entendu parler des jeux type « Manager », plus particulièrement Football Manager. Ici, nous retrouvons le même principe, mais avec des cyclistes. Il faudra donc gérer une équipe, les sponsors, les épreuves, le budget, etc.

Devenez le manager de l’une des 90 équipes de cyclistes professionnels mises à votre disposition et réalisez une saison 2015 en or ! Votre job sera de recruter, gérer votre équipe et son staff, les contrats, les sponsors, les finances et vos objectifs sans oublier les entraînements. C’est sur vous que repose la victoire, tant en mode solo qu’en mode multijoueur.

Ça roule, ma poule.

1437127262-959-noelshack-capture-d-ecranVous êtes lancé dans ce que j’appelle l’interface de management, Ici, vous pourrez gérer votre équipe. Dans un premier temps, si vous êtes débutant comme moi, un tutoriel vous expliquera toutes les marches à suivre… et des marches, il y en a beaucoup, alors coupez votre téléphone et enfermez-vous, car il va falloir suivre tout ce qu’on vous indique. Aux premiers abords, on vous présentera votre boite e-mail, où vous pourrez recevoir toutes les dernières informations utiles concernant vos concurrents, vos sponsors, objectifs et coureurs. On vous présentera ensuite l’équipe, où l’état de santé de vos coureurs apparaîtra avec toutes leurs infos comme l’âge, la spécialisation et leur fatigue. Des informations très importantes à prendre en compte pour espérer remporter la victoire, suivi des entraîneurs, des médecins et des éclaireurs. Pour maintenir vos coureurs en forme, vous pourrez leur proposer des stages de remise en forme et d’entrainement. Pour leurs performances, vous aurez au fil du temps des choix de cadres et de roues, car c’est connu, un bon coureur avec du mauvais matos ne pourra rien faire de ses compétences et donc pas remplir ses objectifs.

En parlant d’objectifs, vous pourrez en donner à vos coureurs, mais également a vos sponsors, qui vous rémunéreront suite à vos résultats. Si vous êtes déterminé, ils vous payeront grassement si vous réussissez, mais si vous avez la patte trop légère, ils vous sucreront vos avoir, et il faudra donc faire attention au budget, et à la confiance que vous porte votre bienveillant sponsor.

Conseils et analyses pour la victoire.

1437127309-9474-noelshack-capture-d-ecranAprès tout vos préparatifs terminés, vous allez vous lancer dans la course ! Posez immédiatement ce pop-corn et votre casquette à bière. Le boulot est pas terminé. Si vous pensiez matter la course en espérant gagner, c’est raté. Va falloir conseiller vos coureurs maintenant ! Et oui, il faudra leur donner des ordres, les choix sont assez basiques, comme les attaques (et par attaque, j’entends prendre de l’accélération pour sortir du peloton, et pas mettre des bâtons dans les roues d’un autre.)

Garder son actuelle position est aussi un bon compromis pour régénérer l’énergie de son coureur, et essayer de rester dans la même position. Il est aussi possible d’assister d’autre de ses coureurs en les protégeant du vent, les ravitailler en eau, de se relayer… etc etc, toutes ces options vous permettront de gérer votre course, et éventuellement, de remporter la victoire, mais il faudra quand même faire attention à la jauge d’endurance de vos coureurs, mais aussi à celle d’efforts et d’énergie qui lui reste, sinon c’est fin de la course pour vous.

Et quant à la technique… ?

1437127196-3605-noelshack-capture-d-ecranLa où ça fait un peu mal, c’est la réalisation technique. Bien que le jeu en lui même soit stable, y a plein de petits trucs qui font que… ça passe pas.
Je m’explique, dans le jeu les jours passent les uns après les autres. Vous pouvez soit les passer un par un, ou soit tous d’un coup jusqu’à qu’un événement important se passe (une course, une validation, etc etc.) En toute logique, en cliquant sur le bouton pour passer tout les jours, on s’attend a se voir propulsé du… 3 janvier au 12 janvier, immédiatement avec tout vos mails en attente. Et bien non. Ici, le jeu passera du 3 au 4 janvier, puis du 4 au 5, puis du 5 au 6… etc etc. Vous vous retrouvez donc à attendre devant votre ordi à attendre de longues secondes jusqu’à qu’un truc important se passe. Aussi, si vous êtes fan du ALT-TAB, vous allez rager, car généralement, le jeu n’est pas super bien codé et ne remet pas l’image du jeu au retour, et si vous aimez « skyper » en même-temps… oubliez ça.

Pour re-basculer du bon côté de la réalisation, les graphismes sont d’un très bon détail et d’une fluidité constante. Et un jeu qui tourne aussi bien que ça, c’est rare. On sent que l’optimisation a été plus poussée pour la simulation en 3D que pour les menus. Le seul défaut des courses 3D, c’est la bande-son. Les commentateurs parlent rarement, juste pour donner l’impression de relater que les faits qui concernent le joueur. Concernant les musiques, elles font un peu musique d’ascenseur, mais elles passent relativement bien. Mis à part celle qui commence au piano qui me donne l’impression d’assister à des funérailles (je suis un peu méchant là). Les musiques sont rythmées, et ça me donne même envie d’encourager mes coureurs en criant comme un timbré. Le mode multijoueur vous permettra aussi de tester vos coureurs face à d’autre joueurs, mais vu la raclée que j’ai pris… je suis vite repassé en solo, soyez sûr de vos coureurs avant de vous lancer si vous débutez comme moi.

NOTRE NOTE : 70%

Pour tout les fans de managers et de cyclismes, je suis sûr qu’on s’y retrouve bien. Ceux qui sont moins habitués (comme moi) vont avoir du mal à débuter. Malgré des petits couacs, le jeu est quand même bien travaillé. On retrouve une ambiance particulière assez sympa qui me donne envie d’être sur le terrain avec mes coureurs et de les prendre dans mes bras quand on gagne. Le jeu nous implique à fond et ça, c’est une excellente chose.

Pro Cycling Manager 2015
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top