TESTS

Zombi

Il y a maintenant trois années qu’est sorti ZombiU sur la WiiU, un FPS survival-horror édité par Ubisoft Montpellier et développé par Ubisoft. Estampillé du fameux « U », ce dernier devait être exclusivité à la console de chez Nintendo qui elle aussi s’arbore de cette magnifique lettre qu’est le U, faisant ainsi comprendre l’intérêt du soft pour l’un des nombreux atouts que peut se vanter d’avoir la WiiU, une possibilité de gameplay unique dû à sa tablette en guise de manette. Mais les promesses du passé ne sont que trop rarement des gages d’avenirs, et cet écrasant été 2015 nous a apporté, en plus de la chaleur, un portage douteux sur PC ainsi que PS4 et One. Cependant si la première impression peut laisser un goût amer, Zombi peut également surprendre plus d’une personne qui n’a pas fait la version originale sur WiiU, mais si on peut lui accorder ça le reste du portage quant à lui se montre plus que hasardeux, et pose la question de savoir ce qu’est réellement un portage d’une console à une autre ?

De Zombi à ZombiU il y a plus qu’une lettre.

1439887632-537-capture-d-ecranDisponible depuis novembre 2012 sur WiiU, ZombiU avait su séduire les joueurs ainsi que la presse spécialisée dès son arrivé. Fort d’un gameplay unique dû au pad de la console de chez Nintendo, le soft a réussi de ce fait à se démarquer de ses principaux concurrent, en offrant en plus de ce gameplay unique, une ambiance soignée et une pression constante qui tenait en haleine les joueurs. Cependant, Ubisoft Montpellier a décidé de remettre l’expérience sur le tapis en proposant un portage sur Xbox One, PS4 et PC. Et c’est là que l’affaire se corse, très simple ce dernier frise le ridicule, a se demander si pour le coup le portage est une si bonne chose que ça. En effet, le portage et le fait d’adapter un programme dans un environnement autre que celui d’où il est d’origine, mais si cela se fait par les caractéristiques techniques, Ubisoft Montpellier aurait dû peut-être y pensée également, pour le point fort de soft, celui ou tout ce qui a fait du titre ce qu’il est dans le cœur des joueurs, son gameplay.

Simple, mais efficace.

1439887632-1454-capture-d-ecranPlongé dans un Londres infesté de zombie, votre objectif sera de survivre à cet nouvel dans cette aventure linéaire ! Pour se faire, le jeu vous propose d’incarner un ou des survivants, en effet si par mégarde vous tombez sur une horde de zombies déchaînée au coin d’une ruelle, vous risquez bien d’y rencontrer la mort par la même occasion, et cette dernière est définitive, perdant le peu de stuff que vous portiez sur vous. Cependant pas d’inquiétude, car un autre survivant viendra le remplacer et commencera l’aventure là où c’est arrêté celle de votre précédent héros, et il ne vous restera plus qu’à retourner là où la mort vous a surprise, tuer votre ancien camarade et récupérer vos affaires. Malheureusement, tout n’est pas récupérable, et l’expérience et de votre ancien compagnon s’envolera avec le dernier coup de batte de cricket que vous octroierez. En effet, l’objectif premier sera de garder votre survivant le plus longtemps qu’il sera possible, Zombi vous récompensant en évoluant vos capacités d’armes à feu, à titre d’exemple si vous avez une préférence pour le pistolet mitrailleur, ce dernier sera plus précis, rechargera plus vite et subira moins de dispersion.

1439887558-432-capture-d-ecranSi chaque survivant est en soi unique, ils partageront tous le même gameplay et répondront aux mêmes contraires. Zombi proposant un style de jeu old-school, il faudra donc faire avec le retour d’un inventaire à place, limité à huit emplacements au début, ce dernier évoluera au fil de votre progression, mais vous serez toujours contraint de faire de nombreux allé et retour dans votre abri pour gérer votre inventaire, qui lui aussi répond également à des contraires de place, il faudra donc juger constamment ce qui vous sera utile ou non. Cependant vous êtes un survivant 2.0, et un atout non négligeable vous accompagnera tout du long de votre aventure. « Le Kit du Survivant », comprenez « tablette GPS à autonomie infinie » qui sera votre meilleur allié ! En effet cette dernière vous permettra de suivre vos objectifs, de vous afficher la carte, et surtout de détecter les zombies via un détecteur de mouvement sur une simple pression de touche. Très basique dans les débuts, cet outil évoluera dans le temps, et par la suite vous permettra de pirater des portes, détecter des zombies porteurs d’un virus, ou encore d’utiliser une lumière noire afin de trouver des messages muraux afin de décoder des codes pour ouvrir certaines portes. De plus il permettra également de scanner la zone que vous entoure, en scannant les objets, zombies, afin de savoir si ces derniers contiennent des objets susceptibles de vous aider.

1439887632-8604-capture-d-ecranPour espérer survivre, il faudra donc combiner avec le Kit du Survivant, ainsi qu’avec les diverses possibilités et inconvénients que le gameplay permet. Ayant fait le jeu sur PC, j’ai préféré utiliser la manette Xbox 360, qui pour le coup se montre plus agréable à utiliser, les touches sont parfaitement situées et les raccourcies très bien exploités. Outre le fait d’exterminer la vermine zombie à grand coup d’arme au corps à corps, vous aurez accès à un arsenal conséquent, pistolet, fusil mitrailleur, fusil à pompe, fusil, ainsi que fusil d’assaut et arme lourde fixe. De plus vous pourrez utiliser des fusées éclairantes afin d’attirer un groupe de zombie hors de vu, ainsi que des grenades. Favorisant l’exploration il faudra également utiliser le kit pour trouver les différents secrets du jeu, à titre d’exemple, cette dernière étant évolutive il faudra donc souvent retourner dans les nouveaux précédents pour ouvrir des portes, débloquer la carte complète, ou dégager des débris pour trouver des améliorations d’armes, et donc se faufiler un peu partout !

Ce n’est pas pauvre.

1439887632-1200-capture-d-ecranAutant être franc, oui ce n’est pas très beau. Graphiquement le jeu cumulé déjà un retard sur WiiU, alors le constat et encore plus amère trois années après sur PC. Cependant il ne faut pas jeter Zombi à la corbeille, loin de la même, car ce dernier jouit d’une ambiance propre, et très bien orchestrée. Les zones sont très souvent oppressantes, et le lieu de choisi (Londres) colle parfaitement avec l’ambiance, et visiter le Buckingham Palace complètement ravagé ou encore les égouts et les zones résidentielles, offrent une expérience d’épouvante inoubliable. L’environnement pauvre, très peu fourni en détail joue à ma grande surprise en sa faveur, apocalyptique n’est pas forcément un synonyme de chaos total, et ici nous nous retrouvons avec des lieux qui laissent l’impression que de nombreux survivants sont venus risquer leur vie pour chercher quelques ressources.
Il en va de même pour l’ambiance sonore, qui elle aussi se trouve très épurée ! Il n’arrivera que quelques moments où une musique vous accompagnera durant votre aventure, sinon vous serez seul, avec des râles, des bruits de pas étouffés, les gémissements de votre survivant, ou encore des sons ambiants inconnus. Le soft offre ici une ambiance particulièrement malsaine, et quelques jumpscares viendront accentuer cette expérience. S’il y a bien un point que l’on ne peut pas retirer à ce Zombi, ça serait ce dernier.

Par-contre là oui, c’est pauvre.

1439887632-3866-capture-d-ecranPrenante, il faudra compter environ une petite dizaine d’heures pour arriver au terme de l’aventure. De plus il mode vous permet de jouer avec un seul est unique héros, ardu ce dernier est disponible dès le premier lancement du jeu. Cependant l’aventure très linéaire n’encourage pas à la relance d’un deuxième run, et il vaut mieux oublier de suite le multijoueur, qui n’est simplement pas implémenté dans jeu.
Ceci dit, et comme je viens d’amorcer ce qu’il manque, autant prévenir également qu’aucune option graphique n’est modifiable, hormis la résolution, loin que le jeu soit gourmand, il me semble indispensable de vous soulignez ce point !

NOTRE NOTE : 70%

Ce Zombi reste malgré tout une expérience à tenter, loin d’être magnifique, ou encore empli d’effet à faire péter la rétine, le soft joui d’une ambiance unique, avec un arrière-goût old-school, faire d’innombrable allé et retour au coffre, retourner dans les niveaux pour ouvrir des portes qui n’étaient pas ouvrables quelques heures plus tôt, la gestion au poil de l’inventaire et j’en passe. Cependant l’idée de ne pas pouvoir gérer mon jeu dans ses options graphiques, ou bien le multijoueur qui saute, ou bien encore le gameplay qui se voit amputer dû à l’absence du gamepad de la WiiU, m’ont laissé dubitatif, à titre d’exemple le radar aurait très bien pu être caché, et que l’on soit obligé de le sortir pour voir ce qu’il se trouve autour de nous. Mais après tout, le soft est vendu pour une vingtaine d’euro et que le prix peut (à mon sens) justifier l’absence de ces atouts qui avaient fait ses lettres de noblesse sur la console de Nintendo.

Zombi
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top