TESTS

The Binding of Isaac : Rebirth

Petit Rogue-like créé par la Team Meat, The Binding of Isaac est sorti il y a un peu plus de 3 ans sur PC et Mac. Ce jeu à première vue simple et enfantin, cachait en réalité un univers sombre, efficace et terriblement difficile. C’est le 4 novembre 2014 qu’est sorti The Binding of Isaac Rebirth qui reprend le jeu de base ainsi que son add-on (Wrath of the Lamb) et y rajoute une nouvelle fournée d’items, de monstres etc. Maintenant, les questions qui se posent sont : n’est-il prévu que pour un nouveau public ? Réussira-t-il à attirer vers lui les joueurs du premier opus ?

Avant de commencer rappelons-les faits : The Binding Of Isaac Rebirth a été développé en partenariat, par Edmund McMillen et Nicalis (studio a l’origine de VVVVVV et de Cave Story entre autres) afin de nous offrir une autre version de cet univers addictif et rageant à la fois. Dans ce jeu, vous incarnez Isaac, un petit garçon qui vit tranquillement avec sa mère, un poil trop catholique, dans une maison en haut d’une colline. Tout se passait bien, jusqu’au jour où la mère commença à entendre des voix (en l’occurrence celle de Dieu). Sous les ordres de la voix, la mère d’Isaac l’enferme dans sa chambre sans jouet ni vêtement, puis toujours sous les ordres de cette voix, décide de sacrifier son enfant à Dieu. Isaac comprit son intention et décida d’échapper à sa mère via une trappe dans le sol. C’est à partir de cet instant que le jeu commence. Vous devrez descendre tous les étages de ce sous-sol en affrontant monstres, pièges et boss afin de vous échapper des griffes de votre mère.

Vivre, mourir, recommencer

Le principal intérêt du jeu vient du fait qu’il ne se termine pas en une seule fois. En effet, comme pour The Binding Of Isaac premier du nom, vous aurez à le finir un bon nombre de fois pour atteindre les 100%.

De ce fait, votre première partie comprendra 6 niveaux jusqu’au boss final. Une fois ce boss vaincu, des niveaux supplémentaires s’ajouteront et en fonction des actions que vous ferez dans ces étages la fin sera différente (16 fins à débloquer sans compter l’épilogue). Du côté du gameplay, ceux qui ont joué au premier retrouveront leurs marques, pour les autres voici un récapitulatif : les contrôles du personnage se font grâce aux touches ZQSD (ou au stick gauche) et les tirs grâce aux flèches directionnelles (au stick de droite). Un petit moment d’adaptation vous sera nécessaire afin de tirer parti au mieux de ces mouvements et de donner de l’effet à vos larmes tout en esquivant les ennemis. Un autre point intéressant du jeu est qu’il repose sur le hasard. En effet, vous n’aurez jamais deux fois la même partie : salles, monstres, items, trinkets (un item passif), pilules (l’effet ne vous est dévoilé qu’une fois la pilule prise), cartes de tarot et boss sont générés aléatoirement au début de votre partie.

Chaque étage vous permettra d’obtenir au minimum 2 items (un item dans la salle dorée et un après avoir vaincu le boss) donc après quelques étages votre Isaac bénéficiera (ou non) d’une puissance nécessaire pour tout affronter sur son passage.

Du côté des nouveautés

Pour cette nouvelle version du jeu, les développeurs n’y sont pas allés de main morte.

  • Pour les étages que vous aurez à traverser, le design a été entièrement refait, soigné et modernisé, il en est de même pour les monstres (ennemis de base, demi -boss et boss) qui ont eu le droit eux aussi à leur relooking.
  • La musique a aussi eu le droit à une refonte, mais pour ce point les avis sont plutôt partagés. Pour ma part, j’aime bien cette nouvelle ambiance, même si les musiques de l’ancien jeu me manquent un peu.
  • Deux niveaux de difficulté sont proposés dès le début (normal et Hardcore). Le mode Hardcore est de ce fait conseillé à ceux qui ont déjà joué auparavant à Binding of Isaac. Quant au mode normal, il permettra aux nouveaux d’avancer plus facilement dans le jeu en proposant des items assez puissants rapidement. Attention toutefois, la difficulté n’en reste pas moins élevée.
  • Une mini-map extensible (qui affiche par la même occasion votre temps de jeu sur votre partie) sera présente, chaque item sera accompagné d’une vague description de ses effets et d’un système de sauvegarde ! Vous pourrez ainsi quitter votre partie et la reprendre plus tard.
  • L’apparition de grandes salles qui peuvent être plus dangereuses qu’elles ne le paraissent.
  • Le mode Co-op. Grande nouveauté du jeu, ce mode vous permet de jouer à deux (logique) en local. Le deuxième joueur à juste à appuyer sur Start sur une deuxième manette pour rejoindre automatiquement la partie. Ce familier possède un cœur de vie pour vous aider. Mais attention ce cœur de vie est le vôtre que vous lui laissez contre son aide. Pas de Co-op online de prévu mais vous pouvez toujours faire les mêmes niveaux grâce à système de « seed ». Un système plutôt sympathique.

NOTRE NOTE : 85%

Une véritable refonte du jeu sans pour autant perdre l’essence du premier, ce Binding of Isaac Rebirth est un excellent Rogue-Like. Son contenu de base est déjà fort impressionnant, mais avec le rajout de Rebirth vous passerez de nombreuses heures afin de tout débloquer. L’accessibilité pour les novices est une bonne chose et cela les motivera à passer au mode Hardcore qui montre le véritable aspect du jeu. En ce qui concerne les anciens de Binding Of Isaac, le contenu supplémentaire devrait vous motivez à replonger dans le jeu.

.

The Binding of Isaac : Rebirth
Cliquez pour commenter

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top