Test de Strike Suit Infinity (PC)

1 year 191

Sécurisez votre connexion internet pour profiter du jeu en ligne avec CyberGhost VPN, à un tarif avantageux de seulement 2€ par mois. Découvrez cette offre exclusive en suivant ce lien.


Quatre mois après la sortie du premier jeu de Born Ready Games, voilà que Strike Suit Zero met bas de son premier véritable DLC. Après le DLC Raptor intégrant un nouveau vaisseau à la liste du jeu original, place à Strike Suit Infinity.

Malgré un titre remanié, il ne s’agit pas là d’une suite ou d’un préquel à l’aventure de base. Qu’en est-il réellement ? Réponse.


Invaders must die !

Ne comportant aucun scénario, Strike Suit Infinity est clairement destiné aux amateurs purs et durs de scoring. Dans des arènes re-pompés des différents lieux de Strike Suit Zero, le joueur – vous – devrez repousser des vagues successives d’envahisseurs de plus en plus virulentes. Si on fait fasse à de banals chasseurs au début, l’ennemis n’hésitera pas à sortir l’artillerie lourde par la suite. Alors comment en venir à bout ? Deux moyen s’offre à vous. Si vous pensez avoir l’avoir l’âme d’un héro et le skill nécessaire, alors tentez votre chance et affrontez seul les hordes de l’empire coloniale. Les moins téméraires pourront invoquer l’aide de la flotte alliée. Avant chaque début de partie, vous pourrez acheter un certains nombre d’unités via des points. Tout comme la horde ennemie, vous pourrez au début débloqué des unités de bases puis, en progressant dans l’aventure, recourir à des vaisseaux plus imposants et puissants. Il sera également possible de définir le grade en pilotage de vos unités ce qui influx sur l’I.A. et la puissance. Produire un excellent score par vague est également un moyen de récolter plus de points notamment lors des bonus stages dans lesquels il vous sera donné la possibilité de détruire un max d’ennemis dans un laps de temps imparti.


Rien à signaler (ou presque)

Sans grande surprise, Strike Suit Infinity conserve les codes de Strike Suit Zero. Le gameplay reste le même au final, même si l’approche est différente, tout comme ses mécaniques. Le gros et probablement unique ajout vient de la nouvelle unité Maraudeur, un mécha plus blindé que le Raptor qui, lui, faisait la part belle à la rapidité. Techniquement, pas grand-chose à reprocher au titre de Born Ready Game. Le jeu est toujours aussi artistiquement réussi quoi que peut-être plus aseptisé que son grand frère. Pareil du côté de la bande son, à part la présence du thème principal remixé lors de l’apparition de la dernière vague d’ennemis ou des phases bonus, on retrouve exactement la même OST que dans Strike Suit Zero.

Pour finir, compter environs 5 heures pour finir Strike Suit Zero une première fois. Il sera ensuite toujours possible de réessayer un niveau à bord d’un vaisseau différent et, peut-être, de mettre la main sur des bonus d’upgrade pour votre mecha que vous auriez loupé au premier essai. Tout comme Strike Suit Zero, Strike Suit Infinity repose grandement sur sa communauté avec son leaderboard afin de pouvoir consulter le score des autres joueurs et les comparer aux vôtres.


Conclusion : 7/10

Avec un scénario inexistant, Strike Suit Infinity se concentre sur le scoring pur et dur. A bord de votre Strike Suit, dévastez les hordes d’ennemis en maintenant un combo élevé. Vendu pour 6 euros, ce DLC devrait ravir les fans d’action survoltée et de Space Combat. Dommage, cependant, que ce Strike Suit Infinity soit si radin en terme de nouveautés.

Par Shane Valentine

Source du contenu

 

      

A propos · Publicité · CGU · RSS ·  Contact
Suivez-nous sur : X (Twitter) | Facebook | Youtube | Mastodon | BlueSky

© Gamerslive.FR 2006 - 2024. Tous droits réservés